► Empruntez pour récupérer vos prêts et laissez le reste d’entre vous vivre et Regrouper vos crédits en ligne

Les paiements mensuels sont obligatoires et un salaire fixe est requis pour la vie du ménage. Le reste est nécessaire pour que la famille vive dans la dignité. Alors que faire quand les revenus ne suffisent plus à couvrir toutes ces dépenses? C’est le cas des ménages qui ont accumulé du crédit et qui cherchent une solution pour éviter les emprunts excessifs. Pour eux, le rachat du crédit est la solution la plus appropriée.

Le prêt est un outil couramment utilisé par les Français pour acheter quelque chose tout de suite sans prendre le temps de terminer ou économiser de l’argent sur un projet qui nécessite un budget important. Avec le prêt, les fonds nécessaires peuvent être utilisés au bon moment et le remboursement du capital emprunté se fait progressivement sur une période plus ou moins longue, selon le type de prêt.
Les prêts sont divers et variés. Il existe des prêts pour un usage spécifique, comme les hypothèques (investissement pour acheter ou louer un logement) et le crédit automobile (acheter une voiture). Il existe également des prêts dont l’utilisation est laissée à la discrétion de l’emprunteur.

C’est le cas, par exemple, du crédit renouvelable et du prêt personnel. Il est donc clair que les conditions de remboursement varient également quant à savoir s’il existe un meilleur prêt qu’un prêt remboursable.
Le rachat du prêt efface tous les crédits du remboursement et ses conditions deviennent contraignantes pour la nouvelle situation dans laquelle se trouve l’emprunteur. Il remplace un prêt unique par un montant de mensualités sensiblement réduit afin que l’emprunteur puisse payer ses dettes dans des conditions favorables et soutenir le reste.

Le terme «laissé à vivre» est souvent utilisé par les banquiers pour évaluer votre situation et votre demande de prêt. Bien qu’il s’agisse d’un terme très technique pour vous, les banquiers déterminent si vous pouvez obtenir un prêt sur la base de ce terme. Alors, à quoi le reste sera-t-il vécu? Point.

Revenu – dépenses = restant à vivre
En termes simples, le reste correspond à la différence entre la vie, les revenus et les dépenses du ménage: loyer, scolarité des enfants, mensualités de prêt, etc. Il s’agit du montant à payer pour les courses, les frais d’entretien si nécessaire, les excursions et même les vacances.

Les banques prennent en compte le reste de votre vie pour évaluer votre demande de prêt. Et pour cause, la nouvelle loi sur la consommation les oblige à éviter le surendettement. Mais en même temps, si vous n’avez pas assez de retour pour vivre, vous présentez un risque pour leur investissement.

Le reste à vivre à la hausse en France
Le nombre de «restant à vivre» est en augmentation en France ces dernières années. Afin d’éviter le surendettement et de vivre avec modération, chaque ménage doit disposer d’au moins 1 790 euros. Ce qui est plus important que le salaire minimum qui n’a pas changé depuis plusieurs années et qui est toujours de 1 200 euros.

Par personne, le repos vital devrait être de 4 800 euros par an, moins les éventuels salaires. Mais avec la crise de l’emploi, atteindre un tel montant est assez compliqué. Par conséquent, il y a une augmentation des demandes de prêts de trésorerie. Selon les sondages, les Français préfèrent encore payer des frais plutôt que des agios, qui peuvent être assez chers.

Une personne peut contracter autant de prêts qu’elle le souhaite, tant que sa capacité de remboursement le permet. La capacité de remboursement n’est pas exactement une méthode de calcul dont le but n’est pas de proposer à un emprunteur un ou plusieurs prêts dont le total des mensualités peut dépasser 30% de son revenu fixe. Ce pourcentage, qui mesure la part des mensualités par rapport au revenu, s’appelle le taux d’endettement.

Il est possible que l’emprunteur ne dépasse pas le taux d’endettement autorisé lors de la souscription. Cependant, plus tard, s’il y a augmentation des dépenses du ménage comme la naissance d’un enfant, les frais de scolarité, l’hospitalisation de longue durée, le remboursement des prêts devient pénible pour le budget du ménage. La perte de revenus telle que la perte de l’un des conjoints, un changement d’activité ou une diminution du pouvoir d’achat affecte directement la vie de l’emprunteur. En d’autres termes, c’est la difficulté financière qui est le début du surendettement.

Dans le budget des ménages, il y a d’abord ce qu’on appelle les salaires incompressibles ou les salaires fixes. Ce sont des frais mensuels qui ne changent pas ou varient légèrement. Il y a, entre autres, les factures d’eau et d’énergie (gaz, électricité), les abonnements téléphoniques, les frais de transport. Il y a également des frais mensuels, tels que les dommages-intérêts payés à des tiers (par exemple en raison de la responsabilité civile en cas d’accident) et la pension alimentaire. Ensuite, il y a le remboursement du prêt.

Il s’agit d’un paiement obligatoire que l’emprunteur doit effectuer chaque mois jusqu’à ce que le remboursement complet soit effectué. Après déduction de ces dépenses obligatoires, le reste des revenus constitue la «partie résiduelle à vivre». Le reste vous permet de couvrir d’autres dépenses du ménage telles que la nourriture, les frais médicaux, les vêtements, les dépenses pour certaines commodités. Il est important de se rappeler que l’augmentation des frais fixes et des mensualités de prêt réduit le reste.

remboursement du prêt pour éviter le surendettement Il s’agit d’une opération dans laquelle une banque ou un établissement de crédit autre que le prêteur paie le ou les prêts de l’emprunteur lors des remboursements. C’est généralement l’hypothèque qui fait l’objet du rachat. Cela signifie que l’emprunteur ne doit plus à sa banque. En retour, tout le capital restant qui doit être payé par la nouvelle banque est un nouveau prêt à payer par la deuxième banque par l’emprunteur.

La question se pose: si le rachat se traduit par un nouveau prêt, pourquoi ne pas continuer à rembourser les prêts existants tels quels? La réponse est simple; Le rachat de crédits offre de nouvelles conditions avantageuses. L’emprunteur dispose d’une période plus longue pour rembourser le prêt. Le montant des mensualités diminue également et le nouveau prêt peut être acheté moins cher.

L’un des avantages du rachat de crédit, comme nous l’avons dit, est de réduire le montant du remboursement que doit payer l’emprunteur chaque mois. Le capital restant des prêts en cours est consolidé puis converti en un seul prêt avec de nouvelles conditions qui tiennent compte de la nouvelle situation financière de l’emprunteur. Le rachat du prêt permet de réduire les dépenses nécessaires pour plus de survie.

Le rachat du prêt permet non seulement d’établir un budget viable. Cela permet également d’économiser de l’argent en fonction de la situation de l’emprunteur. En effet, si l’emprunteur obtient un bon taux de remboursement du rachat, il peut économiser quelques euros sur l’ensemble de l’opération. En d’autres termes, il est tout à fait possible de bénéficier de taux inférieurs aux crédits rachetés, à condition de bien le faire et d’offrir un enregistrement sans faille.

L’avantage du rachat du prêt est que de nouvelles conditions sont obtenues. Les critères de cette application sont donc un tarif moins cher, une mensualité moindre et une période de récupération adaptée. Cependant, toutes les banques et tous les établissements de crédit n’offrent pas les mêmes conditions. Par conséquent, vous devriez envisager quelques offres avant de choisir celle qui vous convient. Voici quelques conseils pour obtenir un achat de prêt.

Tout d’abord, vous devez prendre en compte les frais d’utilisation. Il comprend d’éventuelles pénalités de remboursement anticipé, des frais de gestion, de nouvelles garanties et éventuellement des frais de libération (hypothèque et prêt). Ces frais peuvent atteindre 4,5% du montant en question, mais lorsque le nouveau montant à payer (capital + nouveaux intérêts + frais) est inférieur au montant à payer à l’ancien taux (capital + ancien intérêt), l’emprunteur gagne. De plus, un rachat de crédit est toujours intéressant car il obtient une mensualité beaucoup moins élevée.

Deuxièmement, vous devez adresser votre demande à différentes banques et prêteurs afin de pouvoir comparer plusieurs offres. Vous pouvez être sûr de trouver des organisations qui accepteront d’offrir un taux inférieur pour attirer les clients et offrir des conditions de remboursement plus avantageuses. Vous pouvez confier la tâche de mise en concurrence des banques aux soins d’un courtier en crédit. Aussi, le courtier en prêts est le spécialiste qui protégera vos intérêts tout au long de la transaction.

Laisser un commentaire