Sociétés foncières – la finance pour tous – comment éviter le surendettement?

Le portefeuille appartient en grande partie au bureau

Une quarantaine de sociétés immobilières sont cotées en France. Parmi eux, Unibail fait partie de l’indice boursier phare, le CAC 40. Icade et Klépierre sont également des acteurs majeurs.

L’immobilier des sociétés foncières est essentiellement constitué de bureaux et de commerces.

Investir dans ces sociétés permet de profiter de nombreux avantages, notamment ceux liés au statut SIIC (sociétés d’investissement immobilier cotées), valable depuis 2003.

Grâce à ce statut, ces entreprises ont bénéficié Transparence fiscale : Ils ne paient pas d’impôt sur leurs bénéfices. En contrepartie, ils sont tenus de redistribuer 85% de leurs bénéfices provenant de la location d’immeubles et de la vente de la moitié de leurs bénéfices.

La distribution doit être effectuée dans l’année suivant leur vente, pour les bénéfices locatifs et les plus-values ​​jusqu’à leur réalisation au cours du deuxième exercice. Cette distribution généreuse profitera donc à l’investisseur et au retour sur investissement.

Les titres des sociétés immobilières font partie des «prestations garanties», la location d’actifs procurant principalement des revenus réguliers à l’actionnaire.

Avant d’investir et de considérer que vous perdrez du capital, pensez aux comptes de l’entreprise. Certains indicateurs clés, tels que la vitesse des immeubles loués, la baisse de la valeur des actifs, doivent être étudiés de près.

Laisser un commentaire