► Le rachat de crédit est impossible car il est refusé partout – quelle solution? et Comment faire un rachat crédit

Le rachat de prêt a également pour but de réduire le montant de la mensualité et de prolonger la période de remboursement. Par exemple, un emprunteur a X une hypothèque, un crédit auto et un prêt personnel avec une mensualité de 900 €, 280 € et 130 € respectivement. Par conséquent, il doit payer 1310 € par mois. En utilisant ses crédits, il peut à la place contracter un seul prêt avec une mensualité d’environ 600 € voire moins de 600 €. L’emprunteur peut donc demander un rachat de crédit pour atténuer ses dépenses. Avec une mensualité décroissante, le prêt est plus facile à rembourser en période de difficultés financières. Il peut y avoir une diminution des revenus, une perte d’emploi, une augmentation des dépenses après certains événements. Le rachat du prêt réduit le taux d’endettement. Le total des paiements mensuels remboursés séparément peut atteindre plus de 70% du revenu. Il peut descendre en dessous de 30% avec la consolidation. D’un autre point de vue, récupérer le prêt permet également d’augmenter la durée de vie du reste. Autrement dit, l’argent disponible pour d’autres dépenses vitales augmente lorsque les mensualités utilisées pour rembourser les prêts diminuent. Il permet également à l’emprunteur d’épargner ou de retrouver la paix financière.

Dans le cas où la demande de recouvrement est refusée, la première chose à faire est de parler à votre banquier ou à la personne responsable du traitement du dossier. Le but est de leur demander en détail les raisons de leur refus. Cependant, la banque ou l’établissement de crédit n’a pas à se justifier, il faut donc être persuasif. Dans ce cas, vous devez déterminer vous-même les raisons.

  • Dossier FICP
    Le FICP est un dossier conservé par la Banque de France. Identifie les personnes surendettées ou ayant des événements de paiement. Parmi les cas de paiement, on peut noter les chèques sans provision et les dépôts de crédit non autorisés. Les propriétaires de données ne peuvent plus effectuer une transaction bancaire tant que leur état n’est pas corrigé.
  • Ratio d’endettement trop élevé
    Les banques hésitent à racheter des encours de prêts élevés. C’est également le cas lorsque le taux d’endettement du débiteur dépasse 33%. Une personne qui a tendance à accumuler du crédit pour elle est un mauvais gestionnaire. C’est pourquoi les banques ont peur d’être une personne impuissante.
  • Profil de l’emprunteur qui ne répond pas aux critères d’acceptation de la banque
    Les critères varient d’une banque à l’autre. Pour certains, cela pourrait être le niveau de ressources de l’emprunteur, pour d’autres, cela pourrait être le statut professionnel ou même l’âge de l’emprunteur.

Un emprunt excessif est une situation dans laquelle un emprunteur ne peut plus rembourser ses prêts non professionnels. L’endettement excessif concerne une personne physique bien intentionnée qui ne se met pas volontairement dans cette situation de détresse financière. Les emprunts excessifs sont en cause lorsque les revenus ne sont pas suffisants pour couvrir les dettes et que cette situation perdure.

Ainsi, une personne surendettée est une personne qui ne peut plus honorer ses engagements financiers. Cependant, comme les prêts doivent être remboursés, l’emprunteur doit trouver un autre moyen de payer la dette. Ensuite, pour bénéficier d’un schéma de remboursement, son dossier doit être revu par la commission de surendettement de la Banque de France. Cependant, cette solution ne profite pas nécessairement à l’emprunteur. En effet, il sera répertorié dans le FICP et devra respecter et mettre en œuvre le plan créé par la commission de surendettement. Le rachat du prêt est une alternative qui permet d’éviter les emprunts excessifs et même de les résoudre. En effet, malgré son surendettement, l’emprunteur est toujours tenu par ses engagements envers chacun de ses créanciers, et chaque créancier souhaite définitivement qu’il soit payé en premier.

Avec le recouvrement du prêt, le débiteur est libéré de ses dettes envers ses créanciers. Il aura désormais un seul bénéficiaire qui s’engage à proposer des modalités de remboursement adaptées à sa situation actuelle. Avant qu’il ne fasse l’objet d’un schéma de dépôt et de remboursement obligatoire, l’emprunteur doit réagir. Le rachat du prêt permet non seulement à l’emprunteur d’éviter un emprunt excessif ou une éventuelle saisie de son bien, il aide également l’emprunteur à rompre le budget familial.

Si le prêteur déclare qu’il est impossible de traiter le rachat du prêt, cela signifie que la demande a été refusée. Par conséquent, l’emprunteur reste responsable de tous les prêts existants aux conditions auxquelles ils ont été obtenus: montant de la mensualité, dates d’échéance, durée résiduelle, période de remboursement, etc. En d’autres termes, il reste dans la même situation qui l’a amené à contracter l’achat. Cependant, si la demande de rachat de prêt est refusée, d’autres solutions se présentent.

  • Soumettez votre demande de remboursement à plusieurs établissements de crédit
    Dans une banque, l’absence de contrat de travail CDI peut créer un critère de rejet, alors que pas dans une autre banque. Par conséquent, il est recommandé à un emprunteur d’envoyer ses fichiers n’importe où, cela augmentera les chances d’obtenir une réponse positive. Pour cela, cela vaut la peine de commencer par faire une simulation grâce au comparateur. Le comparateur de crédit est une organisation bien connue qui utilise sa réputation pour obtenir des prêts à un taux meilleur marché et à des conditions avantageuses pour ses clients. Le client n’a pas besoin de se déplacer pour communiquer avec lui car tout se passe généralement en ligne. Les démarches sont simples, l’emprunteur reçoit les offres les plus avantageuses en termes de coût et de conditions de remboursement en quelques clics.
  • Améliorez votre situation
    Les emprunteurs dont les demandes de rachat de crédit sont rejetées peuvent améliorer leur situation en travaillant. Le fait de gagner un peu plus avec les heures supplémentaires. L’emprunteur peut effectuer plusieurs transactions, investir via la microfinance, etc. Il peut alors épargner le complément de revenu et retourner à la banque lorsque sa situation financière s’améliore.
  • Faites appel à un courtier en prêts
    Un courtier en crédit est un professionnel du crédit qui travaille en partenariat avec plusieurs banques et assureurs. Cette collaboration permet aux banques de les concurrencer et de négocier avec elles pour obtenir un rachat de crédit adapté. Il propose également des conseils d’experts pour aider l’emprunteur à réaliser la transaction financière souhaitée.

Laisser un commentaire